Vous êtes ici

Le prêt à Taux Zéro

À partir du 1er janvier 2016, de nouvelles règles s'appliquent pour l'obtention d'un Prêt à Taux Zéro. Il concerne désormais le neuf comme l'ancien et sera accessible dans toute la France.

Le Prêt à Taux Zéro (PTZ) est un prêt bancaire permettant l'obtention, comme son nom l'indique, d'un prêt à 0% de taux d'intérêt. À sa création, en 1995, il était destiné au premier achat d'une résidence principale. Identique à une avance de fonds remboursable, le PTZ (anciennement dénommé également PTZ+) est accordé sans frais de dossier et sans intérêt, ces derniers étant pris en charge par l’État.

Au 1er janvier 2016, de nouvelles règles s'appliquent pour une période de deux ans. Elles permettent de financer jusqu'à 40% d'un achat dans le neuf, contre 18 et 26 % aujourd’hui selon les secteurs géographiques où vous réalisez votre acquisition.

Ces règles voient également une augmentation des plafonds de revenus pour les ménages et leur permettent de commencer leurs remboursements au bout de 5, 10 ou 15 ans. Ce prêt peut également être étendu à 20 ans, au moins, afin de diminuer les mensualités de remboursement.

Dans le même temps, les conditions d’éligibilité au Prêt Accession Sociale (PAS), garanti par l’État, seront harmonisées sur celles de ce nouveau Prêt à Taux Zéro.

Le nouveau Prêt à Taux Zéro concerne aussi... l'ancien !

A côté de ces mesures destinées aux logements neufs, d'autres viennent compléter le prêt à taux zéro dans l’ancien sous conditions de travaux. Alors que le précédent dispositif ne concernait que certains territoires ruraux, le nouveau PTZ est accessible dans toute la France dès le 1er janvier 2016. Pour en bénéficier, rappelons que le montant des travaux doit toujours être au moins égal à 25% du coût total de l’opération.

Par exemple, un célibataire sans enfant vivant en région parisienne et bénéficiant de 2 500 euros de revenus mensuels souhaitant acheter un appartement neuf d'une valeur de 180 000 euros ne le pouvait pas : son endettement, malgré un PTZ de 39 000 euros demeurant trop important. Avec le nouveau PTZ, il bénéficie désormais de 60 000 euros de prêt à 0% et d'un remboursement différé de 5 ans.
Point important : le PTZ ne vous permet pas de financer la totalité de votre achat. Qui plus est, il ne peut être ni le prêt unique ni le principal: il est un complément. À ce titre, différents prêts peuvent se cumuler: prêt immobilier bancaire, prêt d’accession sociale, prêt d’épargne logement...

Ce nouveau dispositif, d'un montant total estimé à deux milliards d'euros, doit permettre l'accession à la propriété d'une part plus importante de la population.

Le PTZ est soumis à un plafond de ressources, lié à certaines zones géographiques.

Le tableau ci-dessous récapitule les différents plafonds selon les zones d'achat du bien que vous souhaitez acquérir :

Ressources maximales selon le nombre d'occupants et la zone d'implantation du logement

Nombre de personnes destinées à occuper le logementZone AZone B1Zone B2Zone C
1 personne36 00026 00024 00022 000
2 personnes50 40036 40033 60030 800
3 personnes61 20044 20040 80037 400
4 personnes72 00052 00048 00044 000
5 personnes82 80059 80055 20050 600
6 personnes93 60067 60062 40057 200
7 personnes104 40075 40069 60063 800
À partir de 8 personnes115 20083 20076 80070 400

 

 

Mis à jour le : 10/12/2016 11:31