Vous êtes ici

Microcrédit

Vous avez un projet destiné à permettre votre retour à l’emploi ? Vous avez un projet visant à créer ou reprendre une entreprise ? Mais vous éprouvez des difficultés à obtenir un financement auprès des banques traditionnelles car vos revenus sont insuffisants ou car vous êtes dans une situation financière difficile ?

Le microcrédit peut vous permettre de réaliser votre projet et d’être accompagné.

Faisons ici le point sur tout ce qu’il faut savoir sur le microcrédit.

Le Microcrédit : qu’est-ce que c’est ?

Le microcrédit est une solution de financement qui concerne les personnes qui ne peuvent obtenir un crédit bancaire classique en raison de faibles revenus et/ou d’une situation de précarité sociale. Son objectif est de financer des projets pour faciliter le retour vers l’emploi des personnes qui sont exclues du marché du travail. Il permet aussi dans ce cadre d’encourager la création d’entreprise.

Selon votre projet, un microcrédit d’un montant maximal de 12 000€, remboursable sur 5 ans maximum peut vous être accordé.

Le microcrédit est accordé sous réserve de l’étude de votre dossier et d’une capacité de remboursement suffisante. Un taux d’intérêt est appliqué au financement.

Un accompagnement social est mis en place, de la demande de financement jusqu’à la fin du remboursement.

Les demandes sont étudiées par des structures locales d’accompagnement pour le microcrédit personnel et par des réseaux de financement de la création d’entreprise pour le microcrédit professionnel. La Banque de France ne distribue pas de microcrédit mais elle participe à différentes actions pour promouvoir le microcrédit.

 

Le microcrédit personnel

Le microcrédit personnel sert à favoriser l’insertion sociale et professionnelle.

Dans la plupart des cas, on constate qu’il finance un projet de mobilité, comme par exemple l’achat ou la réparation d’un véhicule qui permettra d’aller travailler ou de suivre une formation. Le microcrédit personnel peut aussi financer le passage du permis de conduire, une formation, la stabilisation budgétaire, mais aussi la rénovation énergétique d’un logement par exemple.

Dans tous les cas, un accompagnement est mis en place : votre projet est évalué, on vérifie votre capacité de remboursement, souvent des droits sociaux sont ouverts et un accompagnement budgétaire est mis en place, afin de maximiser les chances d’obtention du financement ainsi que d’assurer son bon remboursement.

Le microcrédit personnel a un montant maximal de 8000 euros et il remboursable sur 7 ans maximum.

 

Le microcrédit professionnel

Le microcrédit professionnel sert à encourager la création ou la reprise d’entreprise. Il permet à terme de favoriser l’emploi.

Le microcrédit professionnel vient soit en substitution d’un prêt bancaire classique, soit il est à caractère de fonds propres (il est assimilé à de l’apport personnel et vient en complément d’un prêt bancaire).

Les microcrédits professionnels sont accordés par des réseaux associatifs spécialisés, qui vous accompagnent tout au long de votre projet : de la construction, à l’évaluation, au financement de votre projet ainsi qu’à son suivi. Le financement est généralement garanti par un mécanisme de garantie publique dans le cadre du Fonds de cohésion sociale.

 

Les différents acteurs et leur rôle

Le modèle français du microcrédit se caractérise par l’intervention coordonnée de nombreux acteurs publics, associatifs et bancaires, impliqués dans la sélection, le financement et l’accompagnement social des bénéficiaires de crédit. Ces différents acteurs travaillent en réseau dans le cadre de partenariats incluant fréquemment des collectivités territoriales.

 
 

Le Fonds de Cohésion Sociale (FCS) a été créé à l’initiative de l’État pour garantir des microcrédits accordés par des établissements de crédit ou des associations habilitées et sécuriser l’ensemble du dispositif. Les quotités de garantie s’échelonnent de 50% à un maximum de 80% pour certains publics

 

À qui s’adresser concrètement ?

Vous trouverez ci-dessous des liens vers les sites des principales structures d’accompagnement :

 

Principales structures locales d’accompagnement des porteurs de projet :

 

CRESUS

https://www.cresusalsace.org/nos-actions/microcredit-social-personnel.html

https://www.cresusalsace.org/ou-nous-trouver.html

CROIX ROUGE

https://www.croix-rouge.fr/Nos-actions/Action-sociale/Ecoute-acces-aux-droits/Les-aides-financieres-le-microcredit-personnel

EMMAUS FRANCE

https://emmaus-france.org/nos-actions/lutte-contre-le-malendettement/

FAMILLES RURALES

https://www.famillesrurales.org/26/microcredit

LES RESTAURANTS DU COEUR

https://www.restosducoeur.org/nos-actions/conseil-budgetaire-microcredit/

SECOURS CATHOLIQUE

https://www.secours-catholique.org/emploi-insertion-microcredit

UDAF

https://www.unaf.fr/spip.php?rubrique305

 

Principaux réseaux de financement de la création d’entreprise

 

FRANCE ACTIVE

https://www.franceactive.org

INITIATIVE FRANCE

https://www.initiative-france.fr/

RESEAU ENTREPRENDRE

https://www.reseau-entreprendre.org/fr/accueil/

 

Associations habilitées par le Code monétaire et financier à distribuer des microcrédits

 

ADIE

https://www.adie.org/

CREASOL

http://www.crea-sol.fr/

 

Les actions de la Banque de France : prix du microcrédit accompagné et rencontres régionales du microcrédit

La Banque de France s’est engagée depuis plusieurs années en faveur de l’inclusion bancaire et du microcrédit. Au titre de sa responsabilité sociale d’entreprise, elle apporte son soutien financier au Fonds de Cohésion Sociale et aux principaux réseaux de financement du microcrédit.

La Banque de France organise par ailleurs son prix du microcrédit, qui permet de distinguer des initiatives et des parcours exemplaires, novatrices au plan économique, technologique, social, environnemental ou culturel, mises en œuvre depuis au moins un an.

Un prix est remis dans chacune des catégories « microcrédit personnel » et « microcrédit professionnel ».

Pour l’édition 2021, deux prix ont été attribués :

  • Dans la catégorie microcrédit « personnel » : à Mme Aissata Bangoura âgée de 24 ans, accompagnée par l’UDAF du Lot, qui a obtenu un microcrédit d’un montant de 2500€ accordé par le réseau Parcours Confiance de la Caisse d’Épargne pour financer l’acquisition d’un véhicule nécessaire pour suivre une formation d’aide à domicile. Après l’obtention de son diplôme, elle a ensuite été embauchée par l’association de services à la personne « Lot à Domicile », ce qui lui a permis de concrétiser son projet d’insertion professionnelle.
  • Dans la catégorie microcrédit « professionnel » :  à M. Dany Caron âgé de 50 ans, accompagné par l’ADIE Calais, qui a obtenu un microcrédit de 4800€ financé par l’ADIE lui ayant servi à développer la microentreprise qu’il a créée, spécialisée dans le curage des bâtiments. Son activité se développe rapidement, même au-delà de sa région d’origine, et il vient d’embaucher un jeune en CDD après une période d’apprentissage au sein de son entreprise.

La Banque de France contribue aussi à la promotion du microcrédit au travers des rencontres régionales du microcrédit qui mettent en valeur la vitalité d’écosystèmes dans les territoires fondés sur le travail en réseau.

 

À NOTER :

- Le microcrédit est une solution de financement qui concerne les personnes qui ne peuvent obtenir un crédit bancaire classique en raison de faibles revenus et/ou d’une situation de précarité sociale.

 

- Le microcrédit finance des projets pour faciliter le retour vers l’emploi ou la création d’entreprise.

 

- Les demandeurs sont accompagnés et leurs projets sont étudiés par des structures locales d’accompagnement ou des réseaux de financement de création d’entreprise

Mis à jour le : 14/02/2022 18:05