Enquête typologique sur le surendettement des ménages en 2021

La tendance à la baisse des dépôts de dossiers de surendettement se confirme

En 2021, le nombre de dépôts de dossiers de surendettement baisse de 15 % par rapport à 2019, année prise comme référence compte tenu du caractère atypique de l’année 2020. Près de 121 000 dossiers ont été déposés au cours de l’année, dont environ 56 % par des personnes ayant recours à la procédure pour la première fois.

Contrairement à ce qu’attendaient de nombreux analystes, la crise sanitaire n’a donné lieu à aucune reprise du surendettement. L’évolution des dépôts entre 2019 et 2021 s’inscrit dans la tendance à l’œuvre depuis 2014, avec une baisse moyenne annuelle de 8 %.

L’endettement global des ménages surendettés atteint 4,9 milliards d’euros en 2021. Par rapport à 2020, la part des dettes immobilières et des dettes à la consommation se réduit, tandis que celle des dettes de charges courantes et des autres dettes s’accroît. L’endettement médian hors immobilier des ménages s’établit à 16 075 euros en 2021, en baisse de 3 % par rapport à 2020 et de 9 % par rapport à 2014. Le taux d’effacement se maintient à 27 % du total des dettes.

En 2021, comme les années précédentes, le risque de surendettement est plus élevé pour certaines personnes et catégories de ménages :

  • Les personnes surendettées sont souvent des adultes vivant seuls ou des femmes cheffes de famille monoparentale ;
  • Plus des deux tiers des personnes surendettées sont âgées de 25 à 54 ans, cette tranche d’âge ne constituant que 47 % de la population française de 18 ans et plus ;
  • 26 % des personnes surendettées (débiteurs ou codébiteurs) sont au chômage ;
  • Les employés, ouvriers et personnes sans activité professionnelle sont surreprésentés par rapport à leur part dans la population française ;
  • 60 % des personnes surendettées ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté, contre 15 % de la population française. Le taux de pauvreté dépasse même 70 % pour les familles monoparentales surendettées ;
  • La moitié des ménages surendettés ne disposent d’aucune capacité de remboursement pour faire face à leurs dettes ;
  • Les trois quarts des ménages surendettés sont locataires, proportion presque deux fois supérieure à celle de l’ensemble des ménages français.

Repères 2021

Douze données clés sur le surendettement des ménages

120 968

situations de surendettement en 2021, en baisse de 15 % par rapport à 2019

43 %

des situations recevables sont orientées vers un rétablissement personnel (effacement total des dettes)

54 %

des personnes surendettés de 25 à 54 ans sont des femmes

60 %

des personnes surendettées ont un niveau de vie inférieur au seuil de pauvreté

1/4

des personnes surendettées sont au chômage

50 %

des ménages surendettés ont une capacité de remboursement inférieure à zéro

4,9 Mds€

d’endettement global

15 %

d’arriérés de charges courantes dans la dette globale

16 075 €

d’endettement médian hors immobilier

27 %

de l’endettement global effacé

– 8 %

d’encours de dettes immobilières

– 6 %

d’endettement moyen par situation recevable

Nombre de situations de surendettement soumises aux commissions par année
Part des différentes catégories de dettes dans l'endettement global des ménages surendettés
endettement global des ménages surendettés par année
répartition des personnes surendettées par tranche d'âge

Mis à jour le : 07/02/2022 13:45