Vous êtes ici

Attention aux offres de crédit frauduleuses !

Les "arnaques au crédit", notamment au crédit entre particuliers, se multiplient sur internet. L’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR) met en garde le public contre ce type d’escroquerie.
illustration point d'exclamation blanc sur fond rouge

De nombreuses annonces faisant la promotion de crédits à des conditions très avantageuses sont publiées sur internet (réseaux sociaux, blogs ou forums, voire site web complet). Il est très facile d’obtenir rapidement une proposition de crédit, soit par l’envoi d’un courriel soit en répondant à l’un des courriels frauduleux que l’on peut recevoir sans avoir fait une quelconque démarche. Après un ou plusieurs contacts en vue de constituer le dossier, les fraudeurs demandent l’envoi d’une somme d’argent destinée à couvrir des frais. Une fois l’argent reçu par le fraudeur, la victime n’a plus de nouvelles de son contact ou doit de nouveau verser de l’argent sous un nouveau prétexte (déblocage du prêt, frais divers…), sans plus de résultat.

Pour rendre la proposition de crédit plus crédible, des adresses de messagerie ou des sites aux noms  rassurants, avec des noms commerciaux d’emprunt, utilisant le nom d’entreprises réelles ou proches de celles-ci, peuvent être utilisées.


Comment reconnaître une arnaque au crédit ?

Les prêts sont proposés à des conditions très avantageuses : sommes prêtées élevées, taux d’intérêt très faible, durées de remboursement particulièrement longues.

Les conditions d’octroi sont très souples : aucune condition de revenus ni aucune garantie ne sont généralement exigées, le délai de disponibilité des fonds est très court (24 ou 48 h).

De l’argent est rapidement demandé, très souvent via un service de transfert d’argent international, pour couvrir de supposés frais (frais de dossier, d’assurance, d’authentification, de légalisation, frais administratifs, de transfert, de décaissement, etc.).


Comment se protéger des arnaques au crédit ?

Vérifiez que votre interlocuteur est autorisé à proposer du crédit :

  • Une entreprise qui accorde un crédit doit obligatoirement disposer d’un agrément. Avant de répondre à toute proposition commerciale, nous vous conseillons de consulter le registre des agents financiers agréés (entreprises françaises et étrangères, autorisées à exercer des activités financières en France).
  • La proposition peut aussi émaner d’un intermédiaire en opérations de banque et en services de paiement ou d’un intermédiaire en financement participatif (pour les prêts entre particuliers).

    Pour vérifier si l’intermédiaire est bien autorisé à exercer son activité en France, vous pouvez consulter le site Internet de l’ORIAS, organisme chargé de tenir le registre des intermédiaires.

Si l’entreprise ou la personne qui propose un crédit ne figure pas sur l’un de ces deux registres, nous vous conseillons de ne pas répondre à la proposition commerciale.

 

Ayez les bons réflexes !

  • Ne communiquez pas vos coordonnées et données personnelles ;
  • Ne fournissez aucun document personnel (pièce d’identité, bulletin de salaire, justificatif de domicile, relevé d’identité bancaire (RIB), etc.) ;
  • Ne versez aucune somme d’argent pour l’obtention d’un prêt ou le déblocage des fonds.
Il est interdit à toute personne physique ou morale qui apporte son concours, à quelque titre que ce soit, à l’obtention d’un prêt d’argent, de percevoir une somme d’argent avant le versement effectif des fonds prêtés.

La meilleure recommandation qui puisse être donnée est de faire preuve de bon sens et de se méfier des offres trop alléchantes.


Si vous avez été victime d’une arnaque au crédit

Si vous avez subi un préjudice, déposez une plainte dans les meilleurs délais.

Vous pourrez recevoir des conseils auprès de la plate-forme Info Escroqueries en appelant le 0811 02 02 17 (prix d’un appel local).


Vous pouvez également signaler les mauvaises pratiques à :

Mis à jour le : 26/12/2016 14:50