Vous êtes ici

Acheter maintenant et payer plus tard : paiements fractionnés et mini crédits

De plus en plus, quand vous souhaitez faire un achat, que ce soit en magasin ou en ligne, on vous propose un paiement en plusieurs fois. Sur Internet ou via de nouvelles applications, il est aussi possible d’obtenir un crédit de faible montant de façon quasi instantanée, pour satisfaire vos envies du moment ou faire face à un coup dur.

À quoi correspondent ces offres ? Quels en sont les risques et les coûts réels ?

Faisons le point ensemble sur ce qu’il faut savoir avant de s’engager.

Le paiement fractionné : comment cela fonctionne ?

Quand vous souhaitez engager une dépense, très souvent, le commerçant vous propose à la caisse ou en ligne de payer en plusieurs fois. La dépense est généralement étalée en trois ou quatre paiements, et les remboursements ont lieu sur une durée inférieure à 3 mois.

Concrètement, la simple présentation d’un justificatif d’identité est en générale suffisante pour accéder à cette facilité de paiement. Un premier paiement par carte est souvent demandé lors de l’achat et les remboursements suivants sont ensuite directement prélevés par l’institution financière liée au commerçant via la carte bancaire utilisée.

Cette possibilité de paiement fractionné peut être gratuite pour vous (les frais sont alors pris en charge par le commerçant), mais pas forcément !

Lorsque le service est payant, les frais appliqués ne sont pas toujours bien annoncés et peuvent être très élevés en proportion du montant de l’opération. Par ailleurs, si vous ne remboursez pas vos échéances dans les délais, des pénalités de retard peuvent vous être facturées.

Lorsque la durée du remboursement est inférieure à 3 mois et sans frais, ou avec des frais de montant « négligeable », cette facilité de paiement échappe à la réglementation sur le crédit à la consommation. Cela signifie notamment que le vendeur n’est pas tenu d’étudier votre capacité de remboursement, ni de vous communiquer une information détaillée sur le service.

Or, cela reste un crédit que vous devrez rembourser. Et il peut y avoir des coûts.

À vous d’être vigilant !!

 

Le mini crédit : qu’est-ce que c’est ?

Via un site Internet ou une application de mini crédit, vous pouvez maintenant en quelques clics obtenir le versement d’une somme allant de 50 à 1000 euros sur votre compte bancaire, de façon quasi instantanée. Dans la plupart des cas cette avance est remboursable dans un délai inférieur à 3 mois. Généralement vous la remboursez dès que votre salaire ou vos allocations sont versées sur votre compte.

Cette solution de mini crédit est parfois gratuite mais elle peut aussi être payante.

Le plus souvent cette avance de fonds, de par ses caractéristiques et son faible montant échappe à la réglementation sur le crédit à la consommation : on ne vous demande donc pas de justificatifs de revenus, on ne vérifie pas votre capacité de remboursement et on ne vous donne pas d’information complète sur le service.

Or, cela reste un crédit que vous devrez rembourser. Et il peut y avoir des coûts.

À vous donc d’être vigilant !!

 

Les points d’attention

Utilisés de façon ponctuelle, le paiement fractionné et le mini crédit sont des instruments qui peuvent permettre d’étaler une dépense ou d’éviter des frais bancaires. Ces outils peuvent être utiles dans votre gestion budgétaire.

Cependant, il est indispensable :

1° de vérifier votre capacité de remboursement avant de souscrire et avant de vous engager.

Même dans les cas où ils seraient gratuits, un paiement fractionné ou un mini crédit devront être remboursés, ce qui signifie que la somme empruntée viendra en quelque sorte diminuer votre budget du ou des mois suivants

2° De bien analyser la proposition qui vous est faite avant d’acheter le bien.

En particulier, il vous faut impérativement vérifier si un taux d’intérêt et / ou des frais sont applicables, y compris des frais de mise à disposition immédiate des fonds ou des pénalités en cas de retard dans le remboursement des échéances.

3° Soyez vigilants et responsables ! Ne cumulez pas plusieurs mini crédits et ne multipliez pas les paiements fractionnés ! Cela risquerait de déstabiliser votre budget et d’entrainer des difficultés financières importantes.

Si vous êtes en difficultés financières, la solution n’est jamais d’accumuler les crédits, mêmes petits.

 

Difficultés financières, vous avez besoin d’aide ?

Pour savoir vers qui vous tourner pour un accompagnement, n’hésitez pas à contacter la Banque de France qui pourra vous orienter vers un spécialiste de l’accompagnement budgétaire comme un Point conseil budget, ou encore vous indiquer si votre situation peut nécessiter le dépôt d’un dossier de surendettement.

Par ailleurs, ne confondez pas mini crédit et microcrédit. Il ne s’agit pas de la même chose ! Le microcrédit permet aux personnes à faibles ressources, et porteuses d’un projet personnel ou professionnel, de bénéficier de prêts que leur refuse le système bancaire traditionnel. Dans le cadre d’un microcrédit, les emprunteurs sont accompagnés tout au long de leur projet par des réseaux associatifs d’accompagnement. Rien à voir donc avec les « mini-crédits ». Pour en savoir plus n’hésitez pas à vous rendre sur notre page dédiée au microcrédit.

Mis à jour le : 21/09/2021 15:37