Vous êtes ici

Bitcoin

Le bitcoin ou les autres monnaies virtuelles ne constituent pas des instruments de paiement au sens de la législation européenne, et n’offrent à ce titre aucune protection à ses utilisateurs, que ce soit en termes de garantie de remboursement des unités de monnaie virtuelle ou en cas de transaction frauduleuse. En France, l’activité de conversion de monnaie virtuelle en euros ou en devises étrangères est assimilée à la fourniture de services de paiements, et est soumise à agrément de l’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution.

Mis à jour le : 29/10/2016 22:51